Sombre Clair

Il y aura des festivals cet été” assurait Roselyne Bachelot, ministre de la culture il y a une semaine “mais il y a festival et festival”… La ministre rencontre ce jeudi après-midi les professionnels du secteur pour envisager la tenue ou non des festivals cet été.

Le Covid-19 frappe tous les corps de métier, et la sphère du monde de la culture au premier rang. Pouvoir prédire les décisions prises est compliqué. L’été dernier, seuls quelques petits festivals ont pu se tenir. Pourtant, aucun d’entre eux ne s’est révélé être un cluster. Une lueur d’espoir pour la tenue des événements cet été ? 

Si certains grands festivals comme Solidays ont décidé d’annuler pour se préserver de coûts inutiles, d’autres sont en attente de réponses afin de savoir s’ils pourront tenir le fil cet été. Les festivals de juin se préparent dès février, et même avant. Réunion un peu tardive mais obligatoire, comme l’explique Stéphane Krasniewski, le directeur du festival Les Suds, à Arles “Tout le monde est en retard parce que l’on a des incertitudes à tous les niveaux, on n’a pas le choix”. Il faut donc des réponses concrètes à ce secteur de la culture qui rapporte presque 2 milliards d’euros dans l’économie. 

Quels types de festivals seront tenus ? Quelle place pour les gestes barrières ? Public assis ou debout ? Quelle différence ? Une série de questions qui seront débattues cet après midi, et relayées en live tweet ce soir sur le twitter @esprit_fest

Photo d’illustration : Lila Azeu

À lire également